Présentation

L'Historique

L’école de danse fut d’abord «privée» et créée en 1982. Elle devint associative en 1993.

Le 16 Février 1993, Ghislaine Andersen, organisatrice, animatrice, professeur de danse décide de regrouper toutes les animations sous une seule enseigne : A.C.O.R.P.S.

Ses buts sont :

  • la décentralisation de l’Art,
  • l’animation culturelle des Hauts-cantons
  • la réconciliation de l’Art de la Danse et du public
  • le développement de rencontres sportives.

Le moteur de ses projets et de ses réalisations, est Ghislaine Andersen, entourée, épaulée de quelques fidèles à l’efficacité redoutable sur lesquels elle peut toujours compter.

  • 1982 : Création de l’école de danse
  • 1986 : avec Simone Dumont, relance le Foyer Rural d’Olargues au sein duquel seront donnés tous les cours de gymnastique, certains stages de danse salon et des déplacements pour aller voir des spectacles (Béjart à Nîmes).
  • 1993  : Création d’A.C.O.R.P.S.

L’option de la Danse pour tous au plus juste prix confirme la raison d’être de l’école associative, aux objectifs toujours aussi rigoureux : formation, transmission, animations. Et les élèves ne s’y trompent pas !

La Danse…Superbe expression de l’inconscient, catharsis incomparable (B. Mols)

Je fais depuis 35 ans, à ma façon, à mon niveau, un travail de « service public » m’obstinant à la vulgarisation de la Danse dans tous ses états, de rayonnement culturel  avec des programmations de spectacles vivants dans notre beau village d’Olargues, d’éducation  populaire avec des cours, des stages de danses venues de tous horizons.

C’est une tâche de longue haleine, d’entêtement qui ose affirmer que tout est possible…

Avec l’aide des bénévoles engagés, une politique de bas prix pour permettre à tous les publics de voir des spectacles de qualité, à toutes personnes de suivre des cours de danse, des stages avec des artistes passionnés, nous tendons vers une égalité d’accès à la Culture pour tous, nous amenons la plus grande exigence artistique au plus grand nombre.

Ghislaine Andersen.

acorps-portrait-ghislaine

Les intervenants

Au sein de l’école de danse, tous les intervenants sont toujours diplômés ou reconnus dans leur discipline.

En danse classique, est donné des notions de l’histoire du ballet et des bases musicales. Le répertoire classique est également visité. Nous osons des adaptations et nous n’avons pas hésité à monter « L’enfant et les sortilèges », avec étude de l’oeuvre de Colette (écrivain et auteur du livret), de Ravel (compositeur) et de Balanchine (chorégraphe et créateur de ce ballet).

Dans la mesure du possible et toutes les fois que l’occasion se présente, l’école se déplace pour aller voir un « vrai » ballet, dans un « vrai » théâtre, avec de « vrais » artistes.